48 cégeps de classe mondiale

Les 22 et 23 octobre derniers avait lieu le 10e congrès de la Fédération des cégeps sous le thème Cégeps de classe mondiale, où quelque 300 participants se sont donné rendez-vous pour discuter de l’internationalisation des cégeps, un enjeu incontournable pour le réseau collégial public en ce début de 21e siècle.

Logo congrès 2014 couleur complet

L’intégration de la dimension internationale à la mission des cégeps est à ce point devenue importante que Cégep international, créé en 1993 afin d’unir les efforts des établissements du réseau collégial sur la scène internationale, a été intégré en juillet dernier à la Fédération des cégeps, constituant sa nouvelle Direction des affaires internationales. C’est dire combien ce congrès de « classe mondiale » tombait à point nommé.

L’ex-journaliste et maintenant analyste international Jean-François Lépine nous a démontré, en conférence d’ouverture, combien le monde a radicalement changé en à peine quelques dizaines d’années. Le monde rapetisse à vue d’œil. Ce qui se passe à l’autre bout de la planète peut avoir des répercussions ici même, et rapidement. À l’échelle géopolitique et socioéconomique, notamment, les grandes puissances d’hier sont en perte de vitesse au profit des pays émergents, nouveaux acteurs mondiaux avec lesquels il faut désormais compter dans nos échanges et dans nos investissements.

Jean-François Lépine, conférencier d'ouverture

Jean-François Lépine, conférencier d’ouverture (crédit photo : Johanne Morissette)

En conférence principale, Francisco Marmolejo, coordonnateur de l’enseignement supérieur à la Banque mondiale ainsi que fondateur et ancien directeur exécutif du Consortium for North American Higher Education Collaboration (CONAHEC), est venu nous dire, en écho à Jean-François Lépine, que les réalités qui composent le monde sont de plus en plus interconnectées, en plus de changer constamment. Nos pratiques doivent aussi sans cesse évoluer en tenant compte de ce qui se fait ailleurs, et de mieux, sur la planète. À ce titre, l’enseignement supérieur internationalisé est très certainement une clé pour appréhender et construire le futur.

Francisco Marmolejo, conférencier principal, et Hervé Pilon, président du comité d’orientation du congrès et directeur général du Collège Montmorency

Francisco Marmolejo, conférencier principal, et Hervé Pilon, président du comité d’orientation du congrès et directeur général du Collège Montmorency (crédit photo : Johanne Morissette)

La table ronde animée par Michel Venne de l’Institut du Nouveau Monde a été un autre moment fort de ce congrès, car riche d’échanges d’idées sur les défis de l’internationalisation entre les panélistes Dominique Anglade, présidente-directrice générale de Montréal International, Édith Brochu, coordonnatrice de la Commission de l’enseignement collégial par intérim au Conseil supérieur de l’éducation, Abdellah El Mzem, adjoint au directeur des opérations du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Yves Galipeau, directeur général du Cégep de la Gaspésie et des Îles et Caroline Senneville, présidente de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN).

De gauche à droite, les panélistes de la table ronde Édith Brochu, Abdellah El Mzem, Caroline Senneville, Yves Galipeau et Dominique Anglade, et  l'animateur Michel Venne

De gauche à droite, les panélistes de la table ronde Édith Brochu, Abdellah El Mzem, Caroline Senneville, Yves Galipeau et Dominique Anglade, et l’animateur Michel Venne (crédit photo : Johanne Morissette)

En conférence de clôture, Stéphane D’Astous, producteur exécutif chez Moment Factory, a démontré que l’expertise et la créativité du Québec n’ont plus de frontières : leur terrain de jeu est désormais la planète entière.

S’il y a une chose à retenir de ces deux journées « internationales », et je reprends ici les mots prononcés en fin de congrès par Marie-France Bélanger, présidente du conseil d’administration de la Fédération des cégeps et directrice générale du Cégep de Sherbrooke, c’est bien que nous ne sommes plus 48 cégeps dans toutes les régions du Québec, nous sommes 48 cégeps dans le monde. Il faut en prendre conscience dès maintenant et agir en conséquence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>