Bonne rentrée 2015-2016!

Ces jours-ci, des dizaines de milliers d’étudiantes et d’étudiants franchissent les portes de l’un ou l’autre des 48 collèges publics du Québec pour entreprendre leur nouvelle session d’automne. Plusieurs le font avec beaucoup de fébrilité, d’autres avec un peu d’appréhension, d’autres encore avec un savant mélange des deux.

Selon les données préliminaires que nous avons recueillies, plus de 178 000 étudiantes et étudiants sont inscrits cet automne au secteur de l’enseignement ordinaire du réseau collégial public et près de 79 000 d’entre eux  entament leur toute première session au cégep.

Je ne peux que me réjouir que cette prévision soit à peu de chose près la même que celle enregistrée à pareille date l’an dernier: notre population étudiante demeure stable à l’échelle du réseau, et ce, contrairement à ce que les prévisions ministérielles laissaient entrevoir pour 2015-2016. Ceci s’explique notamment par les efforts déployés partout pour inciter les jeunes à poursuivre leur formation. J’en profite pour saluer les multiples initiatives en matière de recrutement réalisées par les cégeps, malgré un contexte budgétaire particulièrement contraignant, de même que je salue l’enthousiasme de toutes celles et de tous ceux qui entreprennent ou poursuivent leurs études collégiales cette année.

Au nombre des priorités que s’est données la Fédération des cégeps en 2015-2016, je mets tout en haut de la liste le nécessaire réinvestissement dans notre réseau collégial. Les 48 directeurs généraux et directrices générales des cégeps et moi-même avons témoigné publiquement ce printemps des impacts des choix budgétaires du gouvernement du Québec  et je le répète encore une fois ici : les compressions successives totalisant 155 M$ imposées aux cégeps depuis 2011-2012 mettent en péril les services offerts directement aux étudiants dans tout le réseau, en plus de compromettre sérieusement le développement futur des cégeps, particulièrement en région.

Forcés de présenter des prévisions déficitaires alors que la loi les oblige à atteindre l’équilibre budgétaire, la plupart des établissements du réseau ont d’ailleurs dû couper là où les choix budgétaires généraient des économies à court terme, ce qui se traduit malheureusement bien souvent dans les services suivants :

  • aide à l’apprentissage en français, en anglais et en mathématiques;
  • assistance technique pour les travaux pratiques;
  • service d’aide pédagogique individuelle;
  • soutien psychosocial aux étudiants;
  • heures d’ouverture des bibliothèques;
  • activités sportives et socioculturelles.

Alors que les contraintes déjà imposées aux cégeps n’ont pas été prises en compte,  les nouvelles coupes demandées génèrent des décisions contre-productives et inquiétantes pour l’avenir de l’enseignement supérieur. Dans ce contexte, et malgré le défi que pose l’objectif de l’équilibre budgétaire pour le Québec, un réinvestissement dans le réseau collégial public québécois doublé d’une planification financière à long terme s’impose pour ne pas affecter plus lourdement l’offre de services aux étudiants, ce qui risquerait à terme de compromettre la réussite scolaire de nos jeunes de même que le développement des régions.

Enfin, je tiens à souhaiter à toutes les étudiantes et à tous les étudiants des cégeps une bonne et heureuse rentrée, qu’ils en soient à leur toute première session,  à leur dernière année collégiale avant d’entreprendre de nouvelles aventures à l’université ou sur le marché du travail, de même qu’à tous ceux et celles qui se dévouent chaque jour corps et âme pour rendre leur séjour à l’intérieur de nos enceintes aussi agréable qu’inoubliable. Malgré un contexte morose, je sais que votre expérience au sein du réseau collégial sera riche en rencontres, en projets et en développement intellectuel, et qu’il contribuera à bâtir des souvenirs impérissables. Bonne année scolaire!

Communiqué de presse de la Fédération des cégeps

Le choix du ministre, éditorial de Josée Boileau, Le Devoir

Les cégeps craignent le pire, article de Jean-Michel Genois Gagnon, Le Soleil

Bouées de sauvetage pour les régions, article de Pascale Breton, La Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>