Bonne rentrée 2016-2017!

Depuis la semaine dernière, un peu partout au Québec, plusieurs dizaines de milliers de cégépiennes et de cégépiens ont franchi les portes de leur établissement pour entamer leur nouvelle session d’automne.

Selon les données préliminaires recueillies au mois d’août 2016, c’est plus exactement 176 177 étudiantes et étudiants qui sont inscrits cet automne au secteur de l’enseignement ordinaire dans l’un ou l’autre des 48 cégeps. Parmi eux, 78 457 nouveaux inscrits font leur entrée au cégep pour la toute première fois, probablement avec quelques papillons dans l’estomac.

Je profite d’ailleurs de cette tribune pour mentionner l’existence de deux petits « guides de la rentrée » destinés aux nouveaux venus ainsi qu’à leurs parents. Fraîchement mis en ligne sur le blogue de la campagne CÉGEP, le Guide de la rentrée pour étudiant : à quoi t’attendre à ta première rentrée au cégep et le Guide de la rentrée pour parents : quand votre ado entre au cégep seront certainement répondre à plusieurs questions et appréhensions.

Que vous soyez en avant ou tout au fond de la classe, que vous travaillez dans les couloirs ou en coulisse, vous qui faites quotidiennement des cégeps des endroits si vivants et si uniques, je vous souhaite une bonne rentrée et une excellente année scolaire 2016-2017!

Dès cet automne, la Fédération des cégeps entend continuer à assurer la promotion du cégep comme acteur de premier plan pour outiller les jeunes face à leur avenir. Je trouve important de rappeler, encore et toujours, l’importance de la formation offerte au cégep, qu’elle soit technique ou préuniversitaire, de même que l’apport essentiel de la formation générale inhérente à tous les programmes d’études, qui prépare non seulement les jeunes au marché du travail, mais aussi à jouer pleinement leur rôle de citoyen.

Selon Emploi-Québec, 85 000 nouveaux emplois de niveau technique exigeront une formation collégiale d’ici 2020. Une telle perspective nous indique que les cégeps doivent attirer encore davantage de jeunes en formation technique et être en mesure de leur offrir des programmes d’études correspondant toujours mieux à leurs attentes. Des programmes qui pourraient notamment comprendre une part plus importante d’apprentissage en milieu de travail et dont le format et la durée pourraient varier. La Fédération des cégeps continuera donc d’exiger plus de souplesse dans ces programmes, ce qu’elle aura entre autres l’occasion de faire lors des consultations qui seront menées en lien avec la création du Conseil des collèges évoquée récemment par la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Hélène David.

La réponse aux besoins de formation du Québec de demain passe également par un financement adéquat de la formation continue afin de s’assurer que les adultes, en emploi ou non, puissent obtenir au cégep la formation dont ils ont besoin pour avancer dans leur carrière ou en changer. De la même manière, la Fédération souhaite également mieux faire connaître les services aux entreprises disponibles dans l’ensemble du réseau collégial — accessibles sur le site cegepsetcies.com — et tient à rappeler aux acteurs du marché du travail l’importance d’offrir aux employés une formation qualifiante et de développer une culture de formation tout au long de leur vie.

Développer le Québec de demain, c’est aussi l’ouvrir sur le monde en faisant en sorte que la formation des jeunes les outille pour devenir des citoyens responsables, sensibles aux grands enjeux internationaux et capables de mieux « vivre ensemble ». C’est aussi à quoi s’emploie la Fédération des cégeps à travers ses objectifs d’accroissement du recrutement d’étudiants internationaux et de la mobilité étudiante et enseignante ainsi qu’en continuant à développer des partenariats internationaux.

Enfin, développer le Québec de demain, c’est aussi « pousser » l’innovation, notamment à travers ces puissants leviers que sont les centres collégiaux de transfert de technologie implantés sur tout le territoire.

À l’aube de leurs 50 ans d’existence, les cégeps doivent continuer à jouer leur rôle moteur dans le développement socioéconomique du Québec et à évoluer au rythme des besoins de la population.

Pour ce faire, en 2016-2017, la Fédération des cégeps exigera que soient rapidement mises en œuvre les modifications réglementaires nécessaires pour que les 48 établissements du réseau collégial public puissent répondre avec une plus grande latitude et plus de souplesse à l’ensemble des attentes de tous les acteurs de la société.

Elle réitérera également au gouvernement la nécessité d’accorder aux cégeps un financement adéquat pour assurer pleinement la réussite éducative de tous leurs étudiants, alors que plusieurs années de compressions successives ont mis à mal certains services offerts dans les collèges. Car il faudra plus que le léger réinvestissement annoncé dans le dernier budget du Québec pour répondre aux besoins en constante évolution des jeunes et des adultes d’aujourd’hui et de demain, qui sont aussi des réponses aux défis du Québec moderne.

Bref, après une pause salutaire et surtout un magnifique été, voilà que s’annonce un automne aussi occupé que coloré. Bonne rentrée!

Communiqué de presse de la Fédération des cégeps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>